Entête 1 - Enseignement catholique de Vendée

Le vainqueur du Vendée Globe à St André Goule d'Oie

18/03/2021

bestaven_ec.StAndreGouleOie_2 bestaven_ec.StAndreGouleOie_3 bestaven_ec.StAndreGouleOie_4 bestaven_ec.StAndreGouleOie_5

Yannick BESTAVEN a été reçu à l’école Pierre Monnereau de St André Goule d'Oie.

Mardi 9 mars 2021, à 15h30 le grand gagnant du Vendée globe Yannick BESTAVEN nous a honorés de sa présence dans notre école.

Les enfants avaient préparé de magnifiques peintures, guirlandes de bateaux, panneaux de félicitations et pompons pour accueillir le héros comme il se doit. Ils avaient également préparé des questions à poser au vainqueur pour en savoir plus sur son épopée. Ils n’ont pas été déçus.
Retour sur cette rencontre inédite.

Yannick BESTAVEN a commencé par nous expliquer qu’il rêvait de faire le tour du monde depuis qu’il était tout petit et que c’était un réel bonheur pour lui de l’avoir réalisé. Il a rappelé qu’il ne l’avait pas fait tout seul puisqu’une équipe de douze personnes l’accompagnait à distance avant, pendant et après la course. Son sponsor, Maître CoQ, a aussi été remercié et Yannick a semblé ravi par l’accueil rythmé et chaleureux que les élèves lui ont réservé.

Les Petites Sections ont entamé les hostilités en demandant à Yannick BESTAVEN ce qu’il avait mangé à bord de son bateau. « J’ai emporté 170kg de nourriture déshydratée. »

Les élèves de Moyenne Section ont voulu savoir si Yannick était content d’avoir passé le Cap Horn en premier. « J’étais tout d’abord content de passer ce cap tout court car cela signifiait que je sortais des mers du Sud où l’on est loin de tout. » Mais la joie d’être premier était tout de même bien présente puisque Yannick savait que quasiment tous les skippers qui avaient franchi le Cap Horn en tête, avaient par la suite gagné la course.

Les cadeaux de Noël du navigateur ont intéressé les élèves de Grande Section/CP qui ont voulu en connaitre le détail. « J’ai dégusté un bon repas et des tablettes de chocolat que j’ai économisées pour pouvoir en manger jusqu’à la fin de la course. »

Pour les élèves de CP/CE1, c’est le retour du skipper à terre après 90 jours de mer qui les a intrigués. « Je ne réalise pas encore pleinement que j’ai gagné ce Vendée Globe. Quand on rentre, on voit la vie d’une autre manière ».

Les élèves de CE1/CE2 ont voulu savoir si notre vainqueur avait eu peur que son bateau ne chavire la nuit à cause des vagues. « Je n’ai jamais eu cette peur-là parce que j’avais confiance en mon bateau mais je reconnais que la nuit tous les bruits sont amplifiés et parfois un peu effrayants. »

Puis les élèves de CE2/CM1 ont questionné Yannick sur le contenu de ses bagages à bord de son bateau. « On ne peut pas emmener grand-chose parce que le bateau doit être léger pour pouvoir aller vite. »

Pour les élèves de CM1/CM2, ce sont les animaux croisés par le skipper qui ont piqué leur curiosité. « De nombreux dauphins ont suivi le bateau et beaucoup d’oiseaux également dont l’albatros avec ses trois mètres soixante-dix d’envergure ! »

Les élèves de la deuxième classe de CM1/CM2 ont demandé au navigateur s’il avait eu peur lors de cette course. « Quand on part pour un périple comme celui-ci, si on n’a pas peur, c’est qu’on est un peu fou, car la peur permet de réagir à bon escient face au danger. Ma plus grande peur durant le Vendée Globe a été celle de ne pas retrouver Kevin ESCOFFIER, suite à son naufrage et j’ai été vraiment soulagé d’apprendre son sauvetage par Jean LE CAM. »

Puis les CP/CE1 ont voulu savoir si Yannick pensait pendant la course qu’il allait pouvoir la gagner. « Au début de chaque course, il faut être persuadé qu’on a ses chances, quel que soit son bateau. Pour le Vendée Globe, j’ai d’abord visé l’arrivée dans les cinq premiers, puis dans les trois premiers et enfin j’ai envisagé la victoire. Mais tant que la ligne n’est pas passée, rien n’est joué. »

Puis les élèves de CM1/CM2 se sont intéressés au moral du skipper au moment où les autres l’ont dépassé. « Cela a généré beaucoup de frustration. Tout le monde m’avait rattrapé après plusieurs jours en tête de course et j’avoue que ce moment était mentalement plus dur que d’affronter une tempête. »

Les élèves de CP/CE1 ont tâté le terrain pour le Vendée Globe 2024. « J’y pense fortement même si ça va être difficile de faire mieux. Réitérer l’exploit serait déjà très bien. Je n’ai pas encore pris ma décision. »

« Les multiples tâches à accomplir pendant la course ne nous permettent pas de mesurer pleinement à quel point les gens semblaient s’intéresser au Vendée Globe. Mais à l’arrivée, j’ai pu en prendre conscience et ça a été magique. L’accueil qui m’a été réservé m’a fait chaud au cœur et que c’est presque aussi valorisant que de gagner la course. »

Ce fut un moment passionnant avec Yannick BESTAVEN, grand vainqueur du Vendée Globe 2020/2021. Un homme accessible, à l’écoute des gens, qui a su capter l’attention des élèves de notre petite école. Merci Monsieur Yannick !

bestaven_ec.StAndreGouleOie_6

Ecole Pierre Monnereau, Saint André Goule d'Oie